Quel est le calendrier d’un recrutement ? Comment interpréter les réponses négatives ?

Le temps ne passe pas à la même vitesse pour un candidat et pour un recruteur !

Tout d’abord, rappelons une évidence : le temps ne s’écoule pas à la même vitesse pour un candidat et pour un recruteur.

Un mois, pour une entreprise, ce n’est rien. Pour un candidat, c’est très long !

Voici le calendrier standard d’un recrutement suivant la publication d’une offre d’emploi de cadre.

  • T0 : Publication d’une offre d’emploi
  • T0+1 jour : Arrivée des premières candidatures, le plus souvent peu ciblées (en général, une centaine de réponses).
  • T0+5 jours : 80 % des candidatures sont arrivées et stockées en attente de tri
  • T0+10 jours : fin de la période de réception des candidatures
  • T0+15 jours : première sélection, le plus souvent « automatisée » (recherche de mots-clés, par exemple) de manière à sélectionner une centaine de CV environ, ou parfois plus.
  • T0+20 jours : deuxième sélection, le plus souvent « visuelle » (analyse des CV sur écran) à l’issue de laquelle le recruteur conservera environ 10 CV. Organisation des entretiens.
  • T0+30 jours : pré-sélection des quelques candidats, organisation d’un deuxième round d’entretiens.
  • T0+40 jours : début des entretiens de négociation
  • T0+60 jours : décision finale et signature du contrat !
  • T0+90 jours : prise de poste
  • T0+210 jours : fin de période d’essai

 

Ce calendrier sera bien entendu allongé en période de congés, ou si un cabinet externe est mandaté.

Voici les dates clés :

  • Si vous recevez une réponse négative moins de 15 jours après avoir envoyé votre candidature, cela veut dire que votre CV n’a pas passé la première sélection. Cela peut être pour des raisons factuelles (âge, sexe, diplôme, etc.) ou car votre CV ne comporte pas les bons mots clés. Dans ce cas, relisez tranquillement l’annonce en essayant de trouver ce qui manque dans votre profil : est-ce un oubli dans votre CV ?
  • En général, si vous n’avez pas reçu de réponse immédiate (sous 15 jours) vous ne recevrez probablement pas de réponse négative avant 60 jours : cela veut dire que votre CV est mis en réserve et qu’il peut être utilisé si les premiers CV sélectionnés ne convenaient finalement pas. A ce stade, il n’y a pas lieu de vous inquiéter : d’autres candidats étaient simplement mieux positionnés que vous, cela peut arriver.

Quand relancer ?

  • L’idéal, pour relancer pré-entretien, est à T0+20 jours : la sélection des CV commence, et votre relance peut permettre à votre CV d’aller en sélection « visuelle » au bénéfice de votre motivation. Cette relance est surtout efficace si vous correspondez parfaitement au poste.
  • Vous pouvez aussi tenter une ultime relance à T0+40 jours : à ce stade, il est possible qu’aucun candidat ne se soit dégagé à l’issue de deuxième round d’entretiens. Ou, et c’est très fréquent, le recrutement a évolué. Cette relance est à privilégier si vous êtes outsider, surqualifié (trop cher) ou sousqualifié (moins cher) car d’éventuels problèmes de positionnement peuvent surgir à ce moment.
  • Une ultime relance à T0+90 jours (prise de poste) voire à T0+210 jours (fin de période d’essai) est aussi possible : pour certains postes, les ruptures de période d’essai présentent jusqu’à 10 % des recrutements, et entre 3 % et 7 % des candidats ne se présentent pas le premier jour. A ce moment, un candidat opportuniste et disponible peut obtenir très rapidement le poste, si le recruteur n’a pas le temps de relancer un long cycle de recrutement…